Témoignage de Christine

L’évangélisation personnelle : mise en pratique à l’hôpital

L’enseignement sur l’évangélisation personnelle m’a vraiment marquée, en écoutant l’enseignant, j’ai réalisé que ce qu’il disait était effectivement fondamental, même si c’était un gros défi à relever pour moi d’oser mettre les personnes à qui je parle de Jésus face à la loi des 10 commandements. En clair, ça signifie mettre le doigt là où ça fait mal.

J’ai essayé de le faire, notamment lors d’un examen médical, où j’ai commencé à parler avec l’infirmière. Cette personne d’origine musulmane s’intéressait à toutes les religions, alors je lui ai parlé de Jésus qui est toujours vivant et présent, et je lui ai expliqué qu’on avait prié pour que cet examen se déroule bien. Et comme c’était le cas, elle m’a demandé sur le ton de la rigolade si je voudrais bien prier pour elle, ce que j’ai fait. Pendant que je priais, elle était vraiment touchée, et sur le point de pleurer, sans trop savoir pourquoi (Il est fort Jésus!!). J’ai saisi l’occasion, je lui ai offert un évangile et je lui ai expliqué notre état de pécheur face à la sainteté de Dieu. J’ai justement repris les principaux commandements pour lui montrer qu’elle et moi méritions toutes les 2 la mort éternelle: « face à la sainteté de Dieu, on ne fait pas le poids. Il nous a dit de ne pas mentir, mais j’ai déjà menti, forcément, et vous? Oui moi aussi. etc…. ». Elle était d’accord qu’elle avait péché, mais elle avait du mal à comprendre qu’on ne peut pas être sauvé en faisant des bonnes oeuvres.

Comme elle reconnaissait quand même ses péchés, je lui ai aussi annoncé l’oeuvre de Jésus à la croix, qu’il est le seul chemin pour être réconcilié avec Dieu, et comment faire pour se convertir. On a lu ensemble Jean 3v36, et je l’ai encouragée à lire l’évangile et à venir à EBS. Depuis, je ne l’ai pas revue, mais je suis persuadée que le Saint Esprit travaille son coeur.